Accueil

Carte du site

Nous joindre

Adhérer à RAC

Chercher

English

Nouvelles

Canada

International

Satellite


  Connecter au section des membres  
Inscrire No. de mem.: Mot-de-passe: Mot-de-passe oublié?

RAC

2012-02-08

Le sujet à l'agenda 1.23 passe l'étape du comité, se déplace à la plénière
2012-02-07

Dans l'après-midi de mardi le 7 février (heure de Genève), le comité 4 de la conférence mondiale sur les radiocommunications 2012 (CMR-12) a approuvé l'option 1 pour satisfaire au sujet à l'agenda 1.23, avec des amendements rédactionnels mineurs au texte reçu du groupe de travail 4C. L'option 1 demande une attribution secondaire mondiale pour la radio amateur à 472-479 kHz, avec une limite de puissance de 1 watt PIRE, avec une possibilité pour les administrations de permettre jusqu'à 5 watts PIRE pour des stations situées à plus de 800 km de certains pays qui veulent protéger leur service de radionavigation aéronautique (balises non-directionnelles) de toute possible interférence. L'option 2 était "AUC" (aucun changement dans les règlements actuels).

Pour s'en tenir aux règles de la conférence, les décisions du comité doivent être lues deux fois en session plénière; la décision n'est pas finale jusqu'après la seconde lecture en plénière. Selon le responsable exécutif en chef de l'ARRL David Sumner, K1ZZ, un bon nombre d'administrations -- principalement dans l'ancienne Union Soviétique et les états arabes -- ajouteront le nom de leur pays aux annotations jointes avant l'examen en plénière.

L'Iran a proposé que la distance de 800 km soit changée à 2000 km, et a fait inclure ceci dans une annotation, mais sans recevoir d'appui. Aussi bien le CEPT que le CITEL, en plus de la Hollande, se sont opposé à ce changement. Colin Thomas, G3PSM, est le porte-parole du CEPT, et le spécialiste des relations techniques de l'ARRL Jonathan Siverling, WB3ERA, est le porte-parole du CITEL.

Les annotations offrent l'opportunité à une administration (un pays) de se désengager d'une décision d'une CMR, créant une exception à la table des fréquences dans les règlements sur la Radio. Par exemple, un pays peut dire qu'il n'utilisera pas un certain service dans une portion du spectre qui a été désignée pour ce service par la CMR. Par conséquent, une annotation est créée dans les règlements sur la Radio pour cette portion du spectre, indiquant qu'un usage désigné n'est pas disponible dans ce pays, même s'il peut l'être dans d'autres parties du monde.

"Une autre question que nous avons suivie de près est l'introduction d'attributions pour des radars océanographiques HF, qui est le sujet 1.15 à l'agenda," dit Sumner. "Il est maintenant évident qu'il y aura un impact sur les attributions pour la radio amateur, incluant les canaux à 5 MHz que nous avons l'autorisation d'utiliser aux USA".

Le sujet 1.15 à l'agenda traite des radars océanographiques. "Une des bandes candidates pour l'introduction de radars océanographiques est 5.250-5.275 MHz," a expliqué le secrétaire de l'UIRA Rod Stafford, W6ROD. "Il y a plusieurs administrations qui ont donné accès aux radioamateurs à du spectre autour de 5 MHz. En fait, une des bandes citées par l'UIRA pour une attribution future de spectre est 5 MHz. Si du radar océanographique opère dans la bande 5.250-5.275 MHz, ceci pourrait affecter la possibilité pour les radioamateurs d'obtenir une attribution dans cette région du spectre".

Une des responsabilités de chaque CMR est de préparer l'agenda pour la conférence suivante; dès lors les délégués à la CMR-12 prépareront l'agenda pour la CMR-15. "Les propositions pour les sujets de la CMR-15 sont dans un état de fluctuation," a expliqué Sumner, "alors il n'y a rien de concret à rapporter. Le sujet à l'agenda pour une attribution radio amateur autour de 5300 kHz est toujours actif, mais une issue positive n'est en aucun cas certaine".

Via le site web de l'ARRL.

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

**----**

Vernon Ikeda - VE2MBS/VE2QQ
Pointe-Claire, Québec
Rédacteur du blogue de RAC/rédacteur des nouvelles en ligne/bulletins de nouvelles web de RAC