TCA– The Canadian Amateur

Canada's National Amateur Radio Society
"We're ALL about Amateur Radio!"


 



RAC President Geoff Bawden, VE4BAW

Geoff Bawden, VE4BAW
President - Radio Amateurs of Canada /

Président - Radio Amateurs du Canada

Report to RAC Members at the Annual General Meeting

New Westminster,
British Columbia
July 27, 2014

It is with pleasure that I make my report to our members regarding the performance of Radio Amateurs of Canada in 2013. I will also touch upon some of our activities in 2014.

I want to thank our hosts (Bill, Paul, the Orca DXCC club and others in the Pacific Northwest DX Convention).

It is a pleasure to return to British Columbia and see some old friends and hopefully make some new ones.

Those that have been following my Presidential Reports in The Canadian Amateur, and our reports to the Annual General Meeting since 2010, will have noted the financial theme that has tended to dominate the conversation during the past few years.

For the third year in a row I am pleased to report that RAC has finished in the black. Last year, I reported that RAC returned to solvency in 2012. RAC was again solvent in 2013 and we are on track for 2014.

Every year, a summary of our fiscal position is published in The Canadian Amateur. This has been true for decades. Those reports clearly demonstrated the deplorable state of our finances and should have served as a warning bell to members that the organization was in deep trouble. The state of the finances by the end of 2009 was such that the organization had only two choices – shut down in as orderly fashion as possible, or radically cut spending and increase revenues in order to end our habitual deficit spending.

The Board chose not to shut down RAC, but to accept that change was required and that the then status quo was not acceptable. The presence of the hangman focuses the mind and readers of Presidential Reports in TCA and attendees at AGMs from 2010 to 2013 will know that, starting in 2010, RAC’s key goals were:

  • Return RAC to balanced budgets and solvency
  • Membership stabilization

This period was termed “Financial Recovery”.

These goals were realized by mid-2012 and it was necessary to revisit our key strategic objectives. It took a great deal of work and a singular focus to end our financial woes. Thanks to the hard work of volunteers who provided “hidden subsidies” to RAC; Directors and Executive and other volunteers supported the organization through their work and money from their own pockets.

The Administration and Finance Committee was set up to meet monthly and reviewed all expenditures, and identified significant efficiencies. Our members recognized and accepted that changes in the membership rates were necessary and the new Maple Leaf Membership was developed in late 2011. We currently we have over 340 Maple Leaf Members. Our new basic electronic membership was brought in during January of 2012.

It was welcome news that we had, at least for the moment, conquered our financial nemesis. This meant that the organization could spend time focusing on the core business of RAC, and not be distracted by the fiscal hangman.

In February of 2013, we met for a planning session to develop new objectives.

We established the following objectives for 2013 to 2018:

  • Continue to facilitate and promote Amateur Radio and RAC
  • Increase public support for Amateur Radio
  • Increase political support for Amateur Radio
  • Increase RAC influence on regulatory agencies (local, provincial, national and international)

This period we have termed “Grow, Thrive and Influence”.

In particular, we agreed to do the following over the period 2013 to 2015:

  • Develop publication and communications supports to clubs, Amateurs and the public, in order to grow new Amateurs, increase RAC membership and influence public and political opinion
  • End “hidden subsidies”; RAC to stand as a financially viable organization
  • Increase RAC resource base (grow resources)
  • Be prepared to pay for mission critical functions in order to increase accountability and the quality of outcomes

Concrete action included hiring a Director of Communications and Fundraising to help facilitate the achievement of these goals.

We established direct communications to our Affiliated Clubs and Maple Leaf Operator Members (MLOM). Both of these areas have been growth areas for RAC, increasing in numbers year over year since 2010 for the Affiliated Clubs and since 2011 for MLOM (the year of its inception).

We recognized the need to increase the number of revenue sources from our traditional single line of income (membership fees) to multiple streams. This is why we are developing relationships with a range of businesses. The alternative is to have constant pressure to increase our dues.

There were many accomplishments in 2013:

  • RAC worked with Industry Canada, sister societies such as the ARRL, RSGB and of course with IARU on the international file. Canada has a high profile internationally and is greatly respected. RAC is the second largest society in the Americas and is one of the largest in the world.
  • We continue to work with Industry Canada (IC) to obtain a 60m allocation for hams in Canada (this reached fruition in 2014).
  • Work started on preparing for World Radio Conference 2015, where we will seek a worldwide allocation for 60m.
  • Work continued with IC on activating the allocation for 472 to 479 kHz, agreed to at the World Radio Conference 2012 (this reached fruition in 2014).
  • RAC introduced our new basic e-membership in January 2013.
  • In late 2013, we introduced a coupon system for newly certified hams. The Amateur Radio Service Centre mails out the RAC introductory letter and coupon allowing a free one-year electronic membership in RAC. We will not really know the results of this until late 2015 but we can start to evaluate this program later this year.

We started on the rebuild of our website to a newer technology that will allow a distributed update of the site. Historically, any change had to be done by one person and that creates quite a barrier to quick updates as well as a tough workload. The new website was made available, although it is still under construction at wp.rac.ca.

Radio Amateurs of Canada was pleased to announce the granting of three academic scholarships and one community grant in 2013. The individual recipients are: Ms. Paulyn Mulles, VE3PJM, who is attending Carleton University; Mr. Jason Deglint, VE7TJD, who is attending the University of Victoria; and Mr. Liam Bindle, VE5LRB, who is attending the University of Saskatchewan.

Each of these young Amateurs received a $500 academic scholarship to assist their further studies in Electrical Engineering. In their application each one stated how being an Amateur is a good match to their schooling and provides hands-on ability to complement their academic studies.

Shaftesbury High School in Winnipeg received a $500 community grant. Shaftesbury High School students have launched APRS-equipped balloons to the edge of space and are working to build the only permanent Amateur Radio ARISS Telebridge Station in Canada, under the guidance of Mr. Robert Striemer, VE4SHS.

Look for more scholarships to be granted in 2014. In fact we have put out a call for submissions with a closing date of July 30.

According to Industry Canada there are more hams than ever, yet too many of the public view hams as irrelevant and obsolete. If we don’t influence the public, we will not influence the politicians and then we won’t be able to influence the regulators. We must continually point out to the public the real world cases of where hams have assisted their communities, especially during disasters.

Significant real world examples have occurred over the last five years in Newfoundland, Manitoba and Alberta. A recent BC example is the support provided during the Smith Creek Fire by the Kelowna Amateur Radio Club. BC also has a significant number of Amateurs supporting Search and Rescue in the province. When I came to BC in late 2013 I was advised by Emergency Management BC (EMBC) officials that more people get lost in BC than anywhere else in Canada.

The BC Emergency Management agency has recently engaged in a consultation on Amateur Radio communication management during a major earthquake. RAC has submitted a response to the questions asked in the consultation, but also included a previously submitted document which made recommendations to EMBC, regarding Amateur training and management.

Of special note for 2013; hams throughout Alberta came together to assist their communities and province. We should be proud of how our members in Alberta responded to that need in their province. Well done.

No matter where you are in Canada, hams are ready to help their communities and we need to profile real world examples in order to garner public support.

Several volunteers moved on after serving their fellow hams well. They “retired” from RAC after long careers.

Ian MacFarquhar, VE9IM, long-serving Executive member; twice was Acting President after the resignation of a RAC President (most recently in 2009), and was instrumental in setting up the new insurance program after our previous insurer dropped us.

Len Morgan, VE9MY, former Director and Deputy Director, and his wife Linda Friars, VE9GLF, who was instrumental in administering the insurance program.

Doug Mercer, VO1DM, who served as Chief Field Services Officer for two terms.

Having honourably served their terms they are taking a well-deserved break from the hard work, and often thankless work of a RAC volunteer.

I would be remiss if I did not mention the award to Jeff Dovyak, VE4MBQ, Emergency Coordinator for Winnipeg. He was nominated by his peers for his leadership in Winnipeg ARES and his leadership through many, many floods in the Red River Valley.

The following are a few items that we are currently dealing with: the Industry Canada Minister recently directed his department to undertake a public consultation with regards to antenna height and placement. RAC responded to the consultation in writing at the recent Canadian Amateur Radio Advisory Board (CARAB). It would appear from a review of the “new” policy that Amateurs will maintain our current 15m exemption.

To support of our new regional structure a subcommittee chaired by Paul Giffin, VE7IPM/VA7MPG, met in Winnipeg to hammer out a framework for competencies for the positions established in that reorganization. In professional organizations, significant reorganizations take at least two years to settle out. This is a volunteer organization and everything we do takes longer, no matter what the file we are managing.

A decision that needs to be made shortly is whether or not to move to a virtual office; our lease in Ottawa is up in the first quarter of 2015 and the office is too large for our current needs, and if we downsized we would face costs associated with leasehold improvements. In 2010, we started looking at a virtual office from a point of view to save money. Now we are looking at it from the viewpoint of enhancing services.

Our committees, which are across Canada are not well supported – antenna, band planning committees, field organization – nor well connected or information adequately archived. Office service is based upon the Eastern Time Zone, which is awkward when you are far to the west or east in Canada. Funds saved from the lease could be used to support the technologies required. Having said that, no decision has yet been made, but the decision must be made soon as 2015 will arrive before we know it.

We are continuing to develop relationships with Amateur Radio related entities such as RFinder – a software company that produces an electronic repeater directory with remote control functionality – and with Kenwood: two new corporate sponsors.

Foreign observers have made a number of observations to me: one is that there is often conflict between clubs in Canada; my friends here in BC tell me that this is not true in Beautiful British Columbia.

Conflict wastes time and creates an emotional engagement of the wrong kind. Conflict drives good volunteers away and can lead to mixed signals to regulators and the public. However, it is what it is. Perhaps what RAC needs to do is hire or practise mediation.

A second observation is that – and this was an observation from a very well informed foreign observer – “Canadian hams do not want a strong national society”. This, if true, will be the most fundamentally damaging issue in creating a strong representative organization who will be able to protect Amateur Radio. We, all Amateur operators, need to pull in the same direction to both protect what we have and grow our frequency allocations.

Next year’s AGM: we will be in Saskatchewan. RAC has been invited and has accepted an invitation by the Meewasin Amateur Radio Club for our AGM to be held in conjunction with their Hamfest. More details will be made available in the future.

Geoff Bawden, VE4BAW
RAC President and Chair

Membership Numbers
December 31, 2013 4551
December 31, 2012 4631
December 31, 2011 4630
Current – July 2014 4728
Maple Leaf 324
Coupons (new Amateurs) 240

Rapport aux membres de RAC à l’Assemblée générale annuelle

New Westminster,
Colombie-Britannique
27 juillet 2014

C’est avec plaisir que je présente mon rapport à nos membres en regard de la performance de Radio Amateurs du Canada en 2013. J’évoquerai également quelques unes de nos activités de 2014.

Je tiens à remercier nos hôtes (Bill, Paul, l’Orca DXCC club et d’autres de la Convention Pacific Northwest DX).

C’est un plaisir de revenir en Colombie-Britannique, de revoir de vieux amis et, je l’espère, de m’en faire de nouveaux.

Ceux qui ont lu mes rapports présidentiels dans The Canadian Amateur, et nos rapports de réunions générales annuelles depuis 2010, auront noté que le sujet des finances avait tendance à dominer la conversation au cours des dernières années.

Pour la troisième année de suite, il me fait plaisir de vous annoncer que RAC a écrit son dernier rapport à l’encre noire. L’année dernière, je vous annonçais que RAC était revenu solvable en 2012. RAC l’était aussi en 2013 et est sur la bonne voie pour 2014.

Chaque année, un résumé de notre situation financière est publié dans The Canadian Amateur. C’est le cas depuis des dizaines d’années. Ces rapports, clairement nous démontraient l’état déplorable de nos finances et auraient dû sonner l’alarme chez les membres à l’effet que leur organisation se heurtait à de profondes difficultés. L’état des finances à la fin de 2009 était tel que l’organisation n’avait plus que deux choix – mettre fin à ses activités de façon aussi ordonnée que possible, ou couper radicalement dans ses dépenses et accroître ses revenus dans le but de mettre fin aux déficits successifs habituels.

Le Conseil d’administration a choisi de ne pas fermer RAC, mais plutôt de reconnaître que le statut quo n’était plus acceptable et qu’il fallait effectuer les changements nécessaires. Le « bourreau financier » nous a forcé à la réflexion, et les lecteurs des rapports du président dans TCA, tout comme les participants aux assemblées générales de 2010 à 2013, allaient apprendre que les principaux objectifs de RAC seraient :

  • Retour aux budgets équilibrés et à la solvabilité
  • Stabilisation du membership

Cette période s’intitulait “Restauration financière”.

Ces objectifs ont été atteints à la mi-2012 et il devenait nécessaire de revoir nos principaux objectifs stratégiques. Il a fallu beaucoup de travail et de détermination pour mettre fin à nos inquiétudes financières. Merci pour le travail difficile de nos bénévoles qui ont discrètement subventionnés RAC. Les directeurs et les membres de l’Exécutif et d’autres bénévoles ont soutenu l’organisation de leur travail et de leur propre argent.

Un Comité des finances et de l’administration a été mis sur pied. Il devait se réunir mensuellement afin de surveiller toutes les dépenses et d’en vérifier l’efficacité. Nos membres ont reconnu et accepté la nécessité d’effectuer ces changements, et que le membership de Maple Leaf fusse accru à la fin de 2011. Maple Leaf compte maintenant plus de 340 membres. Notre nouvelle base de données pour le « membership électronique » est entrée en fonction en janvier 2012.

C’est une bonne nouvelle que nous ayons, au moins pour le moment, vaincu notre démon financier. Cela signifie que l’organisation peut maintenant se concentrer davantage sur la véritable fonction de RAC, et ne plus se laisser distraire par le « bourreau financier ».

En février 2013, nous nous sommes rencontrés pour une session de planification dans le but de fixer de nouveaux objectifs.

Nous avons établi les objectifs suivants pour la période de 2013 à 2018 :

  • Continuer de faire la promotion et de faciliter l’accès au radioamateurisme et à RAC
  • Accroître le soutien public pour la radio amateur
  • Accroître le soutien politique pour la radio amateur
  • Accroître l’influence de RAC sur les agences de règlements locales, provinciales, fédérales et internationales)

Cette période a pris le nom de “Croissance, Réussite, Influence”.

De façon particulière, nous sommes convenus de suivre les points d’action suivants durant la période de 2013 à 2015 :

  • Développer des activités de soutien en matière de publication et de communication pour les clubs, les amateurs et le public, dans le but de recruter de nouveaux amateurs, d’accroître le membership de RAC et d’influencer le public et l’opinion politique
  • Mettre fin aux “subventions cachées”; RAC doit pouvoir fonctionner comme une organisation financièrement stable.
  • Élargir la base des sources de revenu de RAC (croissance des ressources)
  • Se préparer à payer pour des missions critiques dans le but d’en augmenter la crédibilité (responsabilité) et la qualité des extrants

L’action concrète signifie aussi d’embaucher un directeur des communications et de levées de fonds pour aider à la réalisation de ces objectifs.

Nous communiquons directement avec nos clubs affiliés et membres du Maple Leaf Operator (MLOM). Ces deux entités sont profitables à RAC, en augmentant leurs nombres année après année depuis 2010, pour les clubs affiliés, et depuis 2011 pour le MLOM (l’année de sa formation).

Nous sommes conscients du besoin d’augmenter nos sources de revenus; depuis notre unique source habituelle (les cartes de membres) vers plusieurs autres sources. Voilà pourquoi nous développons nos relations d’affaires avec plusieurs entreprises. L’alternative serait d’exercer une pression constante pour augmenter nos revenus.

Il y a eu plusieurs réalisations en 2013 :

  • RAC travaille avec plusieurs sociétés fonctionnant en périphérie d’Industrie Canada telles que ARRL, RSGB et, bien sûr, UIRA (IARU) à l’internationale. Le Canada détient un profil international élevé et est très respecté. RAC est la deuxième plus grande société du genre dans les Amériques et une des plus grandes au monde.
  • Nous poursuivons notre travail avec Industrie Canada (IC) pour obtenir l’allocation du 60 mètres pour les amateurs du Canada (et en obtenir la jouissance en 2014).
  • Le travail a débuté en vue de la préparation de la World Radio Conference de 2015. Nous y rechercherons une allocation mondiale pour le 60 mètres.
  • Le travail se poursuit avec IC pour activer l’allocation des fréquences de 472 à 479 kHz, déjà acceptées à la World Radio Conference de 2012 (jouissance en 2014).
  • RAC a lancé en janvier 2013 notre nouvelle base de données pour le membership électronique.
  • À la fin de 2013, nous avons inauguré un système de coupons pour les nouveaux amateurs agréés. Le centre de services radioamateur a posté la lettre et le coupon de présentation de RAC permettant une année gratuite de membership électronique avec RAC. Nous ne connaîtrons pas les résultats de ce procédé avant tard en 2015, mais nous pourrons débuter l’évaluation de ce programme plus tard cette année.

Nous avons débuté la reconstruction de notre site web selon une nouvelle technologie qui permettra une mise à niveau partagée du site. Historiquement, tout changement devait être fait par une seule personne, et cela ne permettait pas une mise à niveau rapide tout en exigeant une somme de travail considérable. Le nouveau site est déjà accessible, bien qu’il soit encore en construction à : wp.rac.ca.

Radio Amateurs du Canada était heureux d’annoncer la remise de trois bourses académiques et une bourse communautaire en 2013. Les récipiendaires sont : Paulyn Mulles, VE3PJM, qui étudie à l’Univsersité Carleton; Jason Deglint, VE7TJD, qui va à l’Université de Victoria; et Liam Bindle, VE5LRB, qui fréquente l’Université de Saskatchewan.

Chacun de ces jeunes amateurs a reçu une bourse de 500 $ pour l’aider dans ses études en génie électrique. Dans leur demande, chacun a déclaré que d’être amateur se marie bien à leurs études et leur fournit un atout complémentaire utile à leurs études académiques.

Shaftesbury High School à Winnipeg a reçu une bourse communautaire de 500 $. Les étudiants de Shaftesbury High School on lancé des ballons avec APRS jusqu’à la limite de l’espace et travaille à construire la seule station permanente radioamateure de ARISS Telebridge au Canada, sous la surveillance de Robert Striemer, VE4SHS.

Nous désirons offrir plus de bourses scolaires en 2014. Dans les faits, nous avons lancé un appel pour des soumissions jusqu’à la date limite du 30 juillet.

Selon Industrie Canada il y a plus d’amateurs que jamais, mais trop de personnes dans le public voient le radioamateurisme comme dépassé et obsolète. Si nous n’influençons pas le public, nous ne pourrons influencer les politiciens ni les responsables de la règlementation. Nous devons continuellement porter à l’attention du public les vrais cas, partout dans le monde, à l’occasion desquels des amateurs ont aidé leurs communautés, particulièrement lors
de désastres.

Plusieurs exemples significatifs de partout ont été observés au cours des cinq dernières années à Terre-Neuve, Manitoba et Alberta. Un exemple récent en C.- B. Est le soutien accordé durant le feu de Smith Creek par le club Kelowna Amateur Radio. La C.- B. Possède aussi un nombre significatif d’amateurs dévoués à la recherche et au sauvetage dans toute la province. Quand je suis arrivé en C.- B. À la fin de 2013, j’ai été averti par les responsables de l’Emergency Management BC (EMBC) que plus de personnes se perdent en C.- B. que n’importe où ailleurs au Canada.

L’agence BC Emergency Management a récemment entrepris une consultation sur la gestion des communications radioamateures durant un tremblement de terre majeur. RAC a répondu aux questions demandées lors de la consultation, mais a soumis au préalable un document de recommandations au EMBC, à propos de la formation des amateurs et de leur gestion.

Une note spéciale pour 2013. Les amateurs d’Alberta se sont donnés la main pour aider leurs communautés et leur province. Nous pouvons être fiers de la façon dont nos membres en Alberta ont répondu aux besoins de leur province. Du travail bien fait.

Peu importe où vous êtes au Canada, les amateurs sont prêts à aider leurs communautés. Nous devons montrer des exemples de notre véritable travail afin d’obtenir le soutien du public.

Plusieurs bénévoles se sont retirés après s’être dépensés pour leurs compagnons amateurs. Ils prennent leur retraite de RAC après une longue carrière.

Ian MacFarquhar, VE9IM, longtemps membre de l’Exécutif; deux fois président après la résignation d’un président de RAC démissionnaire (plus récemment en 2009), et a été utilisé pour mettre sur pied le nouveau programme d’assurance après que le précédent assureur se fusse retiré.

Len Morgan, VE9MY, ancien directeur et assistant directeur, et son épouse Linda Friars, VE9GLF, qui se sont occupés de l’administration du programme d’assurance.

Doug Mercer, VO1DM, qui a été responsable en chef des Services sur le terrain (extérieurs) pour deux termes.

Après avoir complété honorablement leurs mandats, ils prennent une pause bien méritée pour le travail difficile et souvent sans remerciements de bénévoles au service de RAC.

Je serais négligeant si je ne mentionnais pas le prix remis à Jeff Dovyak, VE4MBQ, coordonnateur des urgences pour Winnipeg. Il a été nommé par ses pairs pour son leadership à l’ARES de Winnipeg et à l’occasion de nombreuses inondations dans la vallée de la Rivière Rouge.

Ce qui suit consiste en quelques items que nous négocions actuellement avec le ministre d’Industrie Canada qui, récemment, a demandé à son ministère de prendre en charge une consultation publique sur la hauteur et l’emplacement des antennes. RAC a répondu à la consultation en écrivant au Canadian Amateur Radio Advisory Board (CARAB). Il semble, selon la nouvelle politique, que les amateurs conserveront l’exemption actuelle du 15 mètres.

Pour supporter notre nouvelle structure régionale, un sous-comité présidé par Paul Giffin, VE7IPM/VA7MPG, s’est réuni à Winnipeg afin de définir une structure pour les compétences et les postes structurants de l’organisation. Dans les organisations professionnelles, une réorganisation sérieuse nécessite au moins deux ans de travail. Notre organisation repose sur le bénévolat et tout ce que nous entreprenons prend plus de temps, peu importe le sujet que nous traitons.

Une décision qui doit être prise rapidement est de savoir si oui ou non il faudra se doter d’un « bureau virtuel ». Notre loyer à Ottawa se termine au cours du premier trimestre de 2015 et le bureau est trop grand pour nos besoins actuels. Si nous réduisons, il nous faudra faire face aux coûts de réaménagement des lieux. En 2010, nous avions commencé à regarder pour un bureau virtuel dans le but de sauver de l’argent. Maintenant nous considérons le point de vue d’un renforcement des services.

Nos comités, partout au Canada, ne sont pas bien soutenus – antenne, planification des bandes, organisation sur le terrain – ni convenablement associés entre eux ou encore les informations sont inadéquatement archivées. Le service de secrétariat (bureau) suit l’heure de l’Est, ce qui est embarrassant quand vous êtes loin dans l’Ouest ou dans les Maritimes. L’argent sauvé par l’abandon du loyer pourrait être utilisé pour supporter la technologie requise (bureau virtuel). Ceci étant, aucune décision n’est encore prise, mais elle devra l’être bientôt, 2015 arrivera avant même qu’on le sache!

Nous poursuivons notre développement relationnel avec des entités intéressées au radioamateurisme telles que RFinder – une compagnie de logiciel qui produit un répertoire électronique de répéteurs avec une fonctionnalité de contrôle à distance – et avec Kenwood : deux nouveaux commanditaires.

Des observateurs étrangers m’ont fait un certain nombre d’observations :
une mentionne qu’il y a souvent des conflits entre clubs au Canada; mes amis de C.-B. me disent que cela n’est pas vrai dans la belle Colombie-Britannique!

Les conflits nous font perdre du temps et engendrent des prises de décision émotives de mauvais goût. Les conflits chassent les bénévoles et peuvent envoyer un mauvais signal aux gestionnaires et au public. Mais voilà, c’est çà! Peut-être RAC a-t-il besoin d’engager un médiateur?

Une deuxième observation – et elle provient d’un observateur étranger bien informé – « Les amateurs canadiens ne veulent pas d’une société nationale forte ». Si c’est vrai, ce serait le plus dommageable obstacle dans notre désir de créer une organisation représentative forte, capable de protéger la radio amateur. Nous, tous les radioamateurs, devons tirer dans la même direction pour sauvegarder les acquis et pour obtenir de nouvelles fréquences.

Pour l’AGM de l’année prochaine, nous serons en Saskatchewan. RAC a reçu et accepté l’invitation du Meewasin Amateur Radio Club pour la tenue de notre AGM conjointement avec leur hamfest. Plus de détails à venir.

Geoff Bawden, VE4BAW
RAC Président-directeur général

Nombre de membres
Décembre 31, 2013 4551
Décembre 31, 2012 4631
Decembre 31, 2011 4630
Actuellement – Juillet 2014 4728
Maple Leaf 324
Coupons (nouveaux amateurs) 240

(Traduction par Claude Lalande, VE2LCF)


 

 

Back to Radio Amateurs of Canada page